11/03/13

« Ethique et entreprise, des premières incitations réglementaires à la quête des nouveaux consommateurs »

(Suite de l’article de l’Expansion Management Review)

L’entreprise capitaliste par essence cherche le profit et c’est avant tout son encadrement juridique ou normatif qui la guide vers l’éthique, mais aussi le positionnement du consommateur.

La réglementation mondiale tardant à s’imposer, l’éthique entre néanmoins timidement en entreprise. Ainsi aujourd’hui les normes de production qualité ISO 26 000[1] intègrent-elles l’éthique dans leur réglementation.

Par ailleurs, depuis quelques années, l’éthique émerge dans certains grands groupes industriels, comme une fonction de l’organisation[2]. Cette fonction est aujourd’hui souvent couplée avec les missions de Développement Durable, voire de « Responsabilité Sociétale de l’Entreprise », quand la mission existe.

Enfin, sont apparus depuis peu des baromètres de l’éthique. Un classement annuel des entreprises les plus vertueuses est ainsi proposé par le cabinet « ETHISPHERE ». [3]

Certains diront que ces démarches sont avant tout marketing, permettant surtout aux industries de se donner bonne conscience et de redorer leur image.

Pour être plus positif, cela montre que, malgré une marge de manœuvre limitée, la question est prise très au sérieux par certaines grandes sociétés.

Mais quelque soit aujourd’hui leur impact réel, ces leviers de développement de l’éthique ont l’intérêt d’être concrets et de disposer d’indicateurs utiles pour intégrer cette dimension au management dans les organisations.

Mais la vraie vigilance en matière d’éthique est aujourd’hui ailleurs. Les entreprises surveillent avant tout attentivement les « nouveaux consommateurs », au cas où nous deviendrions nous aussi plus lucides, plus « responsables » et plus éthiques …[4]

 La suite le 18 mars 2013 : « L’ETHIQUE COMMENCE PAR SOI-MÊME » …


[1] La norme ISO 2600 intègre l’éthique dans ses recommandations

[2] Le groupe SUEZ a été ainsi un des pionniers en ce domaine. « Prévenir les risques éthiques de votre entreprise » ; HB Loosdregt- Ex Dir des programmes éthiques et valeurs de SUEZ- Insep Editions.

[3] Le classement ETHISPHERE des entreprises les plus vertueuses fait la part belle aux anglo-saxonnes. Cette année en France, seuls Schneider Electric et Unibail Rodamco se distinguent (le figaro.fr ; économie).

[4] Etude Ethicity – 2 avril 2012 – « pour 88% des Français, la crise économique devrait être l’occasion de changer de mode de consommation »…

 

2/01/13

Conduire le changement par le sens : éthique, cohérence et engagement

Dossier l’Expansion Management Review « Impasses et défis du management », rédigé par Pierre-Marie Burgat, paru en juin 2012

Expansion-management-review

Manager autrement, c’est sortir de l’impuissance pour user de notre responsabilité et incarner nous-mêmes le changement que nous voulons voir dans le monde

Les points forts

La crise que nous vivons est avant tout une crise éthique. La carence éthique globale impacte en cascade tous les niveaux de gouvernance, du politique jusqu’à la direction et au management des entreprises encastrées dans le système.

Réduit à sa dimension de « ressource humaine » l’individu cherche en vain un sens à son travail. Ecartelé entre ses identités de « citoyen-salarié » et de « consommateur-épargnant », il peine à trouver une cohérence globale à ses actes.

Les entreprises et leurs managers, malgré la complexité et les pressions du système, disposent aussi de leviers pour pratiquer un management éthique, comme par exemple en associant leur vision aux grands enjeux de responsabilité sociétale et de développement durable.

Pour sortir de l’impuissance, la seule voie possible passe par le « changement holomorphique ». Chaque geste ou acte individuel a des répercussions sur l’ensemble du système. Manager autrement, c’est retrouver le chemin de la cohérence, pour un changement sociétal et dans nos organisations porté par l’éthique et la responsabilité individuelle.

La suite le 28 janvier 2013

Pour vous abonnez à l’Expansion Management Review, cliquez-ici.

28/12/12

Cas Distriborg : développer le leadership et le « management durable » pour soutenir ses projets de croissance

Article rédigé par Pierre-Marie Burgat, paru le 2 juin 2008 sur le site d’information en ligne IndiceRH.net

Indice-RH

Pionnier dans les années 70 de l’aventure de la distribution de produits biologiques, Distriborg a aujourd’hui l’ambition de renforcer son leadership dans ses métiers.

L’arrivée en 2006 de Christophe Barnouin en tant que PDG de Distriborg (marques Bjorg, Gayelord Hauser, Bonneterre…) a été l’occasion de définir avec l’ensemble de ses cadres une vision et un plan stratégique pour accroître sa présence sur un marché en pleine expansion : toutes les équipes ont ainsi participé à la définition des plans d’actions stratégiques à 3 ans. *

Les compétences managériales, moteurs de nos ambitions stratégiques

Pour favoriser la réussite de ce projet d’entreprise, la Direction des Ressources Humaines – Christine Serval- a choisi de s’appuyer sur le développement du management, un référentiel de compétences managériales et par la réalisation d’évaluations à 360°.

L’équipe de direction a ensuite rassemblé l’ensemble de ses managers lors d’un séminaire destiné à associer le développement managérial au déploiement stratégique : «Les compétences managériales, moteurs de nos ambitions stratégiques ». Ce séminaire a permis de définir des priorités collectives en terme de développement de compétences, objectifs utilisés ensuite lors des entretiens annuels.

Mais au-delà des compétences de management, la nouvelle Direction avait l’intime conviction que pour réussir son projet d’entreprise et conduire efficacement les transformations de l’organisation, les managers de DISTRIBORG devaient également devenir de véritables leaders, capables de mobiliser et mettre en mouvement l’ensemble du personnel vers la nouvelle vision d’entreprise. Pour apporter des réponses concrètes, la direction des ressources humaines a ainsi décidé de mettre en place un programme de formation au leadership.

Lire la suite